Le PDV, étape 1

Cette première étape du PDV concerne la négociation "accord de méthode" qui vient de se clôturer.

La DRH avait le souhait de proposer aux syndicalistes un accord qu'elle disait gagnant-gagnant.

Le deal de la DRH ?

Donner plus d'heures de délégation aux syndicats pour permettre à ces derniers de bien travailler et préparer les réunions qui vont se suivre durant 2 mois. En contrepartie, les syndicats s'engagent à signer un accord PDV pour le 08 décembre.

Les 3 syndicats ont su travailler ensemble durant 15 jours pour obtenir le meilleur accord possible. Mais surprise, lundi 1710, nous avons été abasourdis d'apprendre que la CGT CFDT avait finalement signé l'accord de méthode de la Direction sans un dernier tour de table intersyndical et SANS NOUS EN PARLER !

Du coup, si cette signature CGT CFDT permet aux syndicalistes et salariés négociateurs sans mandat de n'être plus astreints au ROC de cette fin d'année et d'obtenir la transformation de la moitié de leur temps de présence en mission syndicale, l'échéance de la négociation PDV reste la même. Le 08 décembre !!!!

Comment envisager de pouvoir travailler les nombreux CSE exceptionnels du PDV, préparer les 4 négociations de PDV, les rencontres avec nos conseils et gérer la négociation intéressement en seulement 2 mois !!!

C'était le conseil de l'avocat du CSE, comme celui de l'expert des syndicats : ne pas se laisser enfermer par cette échéance du 8 décembre. C'était primordial !

Vous l'avez compris, la CGT CFDT n'a pas souhaité rediscuter avec nous de cet élément primordial de l'accord.

Nous n'avons pas signé, mais d'autres l'ont fait. L'accord nous oblige à un résultat le 08 décembre.


Il faut savoir que la DRH nous donne :

- 2 à 3 mois de négociation pour la NAO

- 1 an pour la BDES

- jusqu'à 3 mois pour l'intéressement

- 6 mois pour la négo égalité pro

Elle impose 2 mois pour un PDV et une réduction d'effectif !!!!


Nous regrettons VIVEMENT que la CGT CFDT ait signé cet accord sans un dernier échange intersyndical pendant lequel nous aurions pu défendre le ''risque de cette échéance'' pourtant avancé par l'avocat et l'expert.

Ce jeu syndical est regrettable.


Bienvenue sur le site SNB/CFE-CGC de la Banque Palatine.