La com' DG du 10 novembre dernier


Le SNB vous informera très rapidement et ici-même des réponses aux questions qu'il a l'intention de poser à Mme Rouen ce jeudi 19 novembre en CSE, à propos du mail de notre DG du 10 novembre.


Pour faire simple, si Madame Jacglin précise qu'elle s'investira personnellement dans la négociation à venir des accords importants, c'est qu'il va se passer des choses.... importantes.

De mémoire de syndicalistes SNB, on n'a jamais vu un DG participer à des négociations.


Concernant le dernier paragraphe du mail " La fin de l'exercice 2020 et la préparation du plan moyen terme 2021 - 2023 constituent une période charnière pour Palatine, le début d'une ère consacrée au développement commercial du Groupe BPCE sur les PME et PMI."

Il ne faut pas être grand clerc pour remarquer qu'une fois encore, la filière des particuliers n'est pas au menu.


Rajoutons à propos du développement commercial ETI du Groupe qu'il fait écho aux réponses de Mme Jacglin quand le SNB la questionne sur l'avenir du réseau. Lire notre post sur le sujet.



Ci-dessous, voilà les échanges du élus SNB en Comité avec Mme Jacglin :


Les élus SNB se sont étonnés que Mme Jacglin ne dise rien sur la filière des Particuliers :

Mme Jacglin a expliqué que la bascule était la première étape à une réflexion sur l'avenir de la banque. Deux Groupes de travail l'un sur les ETI, l'autre sur la filière particuliers devraient rendre leurs copies en février.

Nous avons alors avancé que nous serions étonnés qu'une DG nommée par le Groupe puisse se voir refuser des propositions.

Mme Jacglin a ensuite expliqué que le taux de pénétration des en treprises par le Groupe était de 23% quand Palatine ne faisait que 14%, expliquant qu'il est donc envisagé une étude par région pour, par exemple, revoir le maillage réseau Palatine. Il faudra prochainement voir comment Palatine peut intégrer l’offre globale ETI du Groupe.

Nous avons alors demandé si cela signifiait que Palatine ne pourrait aller démarcher les clients historiques des Banques ou des Caisses. Ce qu'elle nous avait déjà dit.

Mme Jacglin répond que Palatine n’a pas forcément le bilan et les fonds propres des Caisses d’Épargne et des BP et que selon les dossiers il serait intéressant de trouver des accords de partage de commissions.


Vos délégués SNB se sont à nouveau étonnés que Madame Jacglin n'évoque jamais dans ses interventions la clientèle des Particuliers.

Mme Jacglin rappelle que plus de 80% du PNB de la banque se fait sur le marché des entreprises. Elle ajoute que concernant la PRI, la Direction se doit de réfléchir à son industrialisation. Ce marché Palatine ne repose que sur 1 gros client. Certaines C.Epargne sollicitent Palatine pour des opérations conjointes (Admin biens) Ce type d'opérations permettrait au Groupe de continuer à être un acteur important dans ce domaine.

Pour le Groupe, les ETI sont une priorités.

Toujours en CSE, vos délégués SNB rappellent à Madame Jacglin que le travail des ACP et CAC n'est déjà plus le même et que passé post bascule, on peut se poser des questions sur l'avenir de ces métiers.

Nous avons explicitement dit ce qui suit à Madame Jacglin ; Nous pensons que la banque se dirige vers une nouvelle organisation avec de nouveaux choix de filières et d’objectifs et que notre DG sera obligée de prendre des mesures drastiques. Nous déclarons ne pas croire que Mme Jacglin ne sache pas où elle veut mener la banque.

Mme Jacglin a répondu qu'il faut attendre les décisions de l'actionnaire mais y aura des impacts sur l’emploi. La prochaine GPEC de la rentrée 2021 accompagnera cette transformation, évolution, formations et mobilités.

Elle a d'autre part précisé que si la gestion privée qui a un problème de rentabilité, devait être conservée, ce serait en agences mixtes. Palatine est davantage une banque de particuliers CSP +. que de gestion privée.

Vos Délégués ont alors demandé ce qui permettait d’affirmer cela.


Mme Jacglin a évoqué la banque Rothschild & Co qui a 15 000 clients à + de 3 millions d’euros quand nous en avons 15. Nous nous retrouvons également en concurrence avec les CE et BP.

Un sujet se pose également pour Palatine & Vous.


Vous ne le savez peut-pas, mais le secrétaire CGT du CSE est le seul rédacteur pour le code du travail du Compte rendu CSE d'une entreprise, Compte Rendu de CSE que vous recevez chaque mois. Nous n'avons pas, nous élus, notre mot à dire. C'est la loi.

Dans le prochain CR de CSE qui vous parviendra d'ici quelques jours, et comme chaque fois en période électorale, nous avons eu le déplaisir de voir disparaître une partie des questions posées à madame Jacglin par les élus SNB. Ces mêmes questions se retrouvent au crédit d'une seule personne... ou alors, Madame Jacglin elle-même apporte des réponses à des questions...qui n'apparaissent pas. C'est fâcheux.

C'est une mauvaise habitude du secrétaire actuel qui est malheureusement coutumier du fait. Pour celles et ceux qui lisent le CR, vous pouvez remarquer que les élus SNB votent contre le CR du secrétaire quand ce dernier va trop loin dans ses modifications.

Articles récents
Bienvenue sur le site SNB/CFE-CGC de la Banque Palatine.
AGENDA

© 2015 SNB/CFE-CGC Section Banque Palatine.