Heures supplémentaires : quelles exonérations ?


Depuis le 1er janvier 2019, les salariés du secteur privé et du secteur public effectuant des heures au-delà de la durée légale de travail (heures supplémentaires) bénéficient d'un taux de réduction des cotisations salariales sur ces heures de 11,31 % au maximum.


C'est ce que précise en effet un décret publié au Journal officiel du 25 janvier 2019 qui s'applique également aux heures complémentaires effectuées par les salariés qui sont à temps partiel.


Par ailleurs, ces heures supplémentaires vont être exonérées d'impôt sur le revenu dans une limite annuelle de 5 000 € (article 2 de la loi du 24 décembre 2018 portant sur les mesures d'urgence économiques et sociales).


ps: Nous avons demandé à la DRH qu'une information collaborateurs à ce sujet.

Articles récents
Bienvenue sur le site SNB/CFE-CGC de la Banque Palatine.
AGENDA

© 2015 SNB/CFE-CGC Section Banque Palatine.