Réintégration d’heures suite grèves :

Le SNB a posé la question à la DRH, voilà la réponse de cette dernière :

La Direction a autorisé par mail les managers à faire preuve de souplesse dans la réintégration des heures pour faire face aux problèmes de transports. Il est avéré que des managers refusent d’appliquer cette autorisation. Qu’avez-vous à rappeler aux managers et aux collègues qui feraient les frais de cette discrimination ?

Réponse de la Direction :

La direction a communiqué auprès des managers le 29 mars derniers sur les mesures à prendre compte tenu des grèves. Il a été rappelé que les mesures sont bien entendu réservées aux collaborateurs qui utilisent la SNCF pour se rendre sur leur Registre des délégués du personnel – document à usage interne Page 2

lieu de travail et qui ne disposent d’aucun moyen de transport alternatif. En outre elles sont nécessairement à adapter en fonction des impacts des grèves. Il a notamment été précisé que les horaires d’arrivée et de départ sur les sites de Val de Fontenay et Anjou pourront être aménagés afin de permettre aux collaborateurs qui utilisent la SNCF de prendre les trains qui circulent. Les managers ont été invités à procéder aux régularisations sur les anomalies de pointage. En clair un collaborateur pourra arriver plus tôt (avant la plage mobile) et ou partir plus tard (après la plage mobile) le manager devant traiter les anomalies hebdomadairement.

Si un collaborateur ne peut pas effectuer 7h48 par jour les grèves étant perlées il pourra dans le cadre de sa semaine régulariser ses horaires de manière à effectuer le temps de travail attendu. Ces aménagements n’autorisent pas un collaborateur à ne pas effectuer les horaires attendus, mais il peut jouer des horaires variables pour régulariser sa situation.

Articles récents
Bienvenue sur le site SNB/CFE-CGC de la Banque Palatine.

© 2015 SNB/CFE-CGC Section Banque Palatine.